dimanche 21 avril 2013

Evil Dead (2013)

« Evil Dead », petit paradigme dans le cinéma d'horreur réalisé par Sam Raimi – alors âgé de 22 ans – en 1981, a longtemps été plagié, mais rarement égalé.
La saga, qui a su poser les bases d'un genre à part, s'offre aujourd'hui une seconde jeunesse à l'occasion du trente-deuxième anniversaire du premier opus via la sortie de son remake, réalisé par le jeune premier Fede Alvarez, remarqué sur le web par Sam Raimi himself, lors de la diffusion de son court-métrage « Ataque de Panico! » sur les plate-formes vidéos YouTube et Dailymotion.
Sam Raimi, qui officie comme producteur par l'intermédiaire de sa boîte Ghost House Pictures, est également crédité au scénario de ce « Evil Dead (2013) », aux côtés de Fede Alvarez et de l'étonnante Diablo Cody, Oscarisée pour le carton « Juno ».
On note enfin la présence au générique de Bruce Campbell et Robert Tapert, respectivement acteur principal et producteur de la trilogie originelle, au poste de producteurs de ce remake.
Synopsis Allociné : Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Nathalie et deux amis d'enfance, Olivia et Eric, de l'accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l'erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux …
Assez lent au démarrage – une séquence d'intro ratée – « Evil Dead » cuvée 2013 est rapidement rattrapé par l'arrivée d'une surenchère jouissive de gore, orchestrée par un Fede Alvarez en roue libre, qui prend plaisir à balancer des litres d'hémoglobine sur son actrice principale, Jane Levy.
Partant du postulat assez astucieux d'éparpiller le spectateur par le stratagème d'hallucinations visuelles liées au sevrage de son héroïne, addict aux drogues, Fede Alvarez se lâche complètement et reboot avec nostalgie et joie le cinéma d'horreur des 80's.
Loin de la mode des Found Footage en tout genre, l'Uruguayien, qui clame haut et fort avoir été biberonné aussi bien par « Dracula » de Coppola que par le « Shining » de Kubrick, ou bien « La malédiction » et « L'Exorciste » voire de la Jap influence (l'image de la fille fantôme avec les cheveux longs devant les yeux), s'adonne à un spectacle fun & gore dans une dernière demi-heure empreinte de folie, où s'enchaînent des séquences tous azimut très trash comme des démembrements avec engins contondants (couteau électrique / tronçonneuse), du rafistolage avec les moyens du bord (rustines maison) …
Fidèle à l'essence du film de Sam Raimi, Fede Alvarez conserve le rythme tendu de l'original, son dynamisme et ses mouvements de caméra pourchassant les protagonistes de manière inquiétante.
Bémol en revanche pour le casting qui, hormis Jane Levy, n'éblouit pas vraiment l'écran, et demeure assez fadasse, se contentant de crier lorsqu'il faut crier. Oublié « Ash » et son interprète à la carrure imposante Bruce Campbell ? Pas vraiment, choix volontaire de la part d'Alvarez – « On ne touche pas à Dieu » clame-t-il en interview. Jane Levy incarne donc Mia, une jeune droguée qui essaye de s'en sortir tant bien que mal. Personnage nettement moins charismatique, dommage !
Bilan : Passer après le grand Sam Raimi n'était pas une mince affaire. C'est avec beaucoup de courage et d'ambition que Fede Alvarez s'est attelé à ce « Evil Dead (2013) ». Bien lui en a pris puisqu'il a su redonner ses lettres de noblesse au genre du spectacle gore auquel œuvraient plus jeune Peter Jackson et Sam Raimi.
 
La Bande Annonce d'Evil Dead (2013):
 
 
NOTE: 8/10
 
BONUS: une featurette du film, dans laquelle j'apparais
 
 

3 commentaires:

  1. Je préférais voir le film avant de lire ta critique, la trilogie étant pour moi un classique avec lequel j'ai grandit, c'est donc chose faite. Bruce Campbell (producteur de cette version comme tu l'indiques) clamait dans une interview : de meilleurs effets spéciaux, une meilleure lumière, une meilleure photo. Je suis d'accord pour ça.
    Petite erreur d'inattention dans ta critique c'est le 32ème anniv et non le 22ème.
    Ce qui m'a principalement déçu dans ce remake est le fait que tout arrive très progressivement et très lentement, ce qui rend tout prévisible. Une des meilleurs scènes de la trilogie reste l'instant où spontanément la fille attaquée par les arbres se met à trouver toutes les figures des cartes sans les voir ; le film part alors dans une suite de scène gore devenue classique. Dans cette version, pas de choc. Le réalisateur (à juste titre considéré comme un petit prodige du cinéma), réalise ici une faute professionnelle au montage dans la scène où on voit la black devenir possédée. Cette scène est inutile, n'apporte rien à l'histoire et gache l'effet de surprise qu'aurait pu appoter la scène suivante.
    Une autre scène qui m'a beaucoup déçue est la scène de la réanimation après qu'il l'ait enterrée vivante. Elle est morte et d'un coup elle est derrière lui debout et en parfaite santé. De plus, comme tu le sais on ne choque pas un arrêt cardiaque. Dans les meilleures scène de réanimation du cinéma,les scénaristes se sont renseignés sur le côté médical de la chose. revoyez la scène de réanimation dans Robocop qui reste pour moi la meilleure que j'ai vu (oui, je cite souvent ce film, un des meilleurs de l'histoire du 7ème art pour moi).
    Jane Levy est une bonne scream queen dans l'ensemble mais je n'ai pas été convaincu par son interprétation d'une héroïnomane en manque.
    De plus, à un moment, la fille qui se coupe le bras (référence au 2ème volet), disparait à un moment puis on ne la voit plus jusqu'à la fin sans savoir ce qu'elle devient... asez ridicule. Surtout que la scène du coupage de bras n'est qu'un clin d'oeil sans suite car elle devient possédé juste après.
    3 secondes avant la fin du film, ils réalisent qu'ils n'ont pas encore mis un bras-tronçonneuse donc Mia se la met pour tuer l'équivalent du démon de la montagne d'evil dead 2 remplacé ici par un clone d'elle-même(j'ai pas compris pourquoi c'était un clone d'ailleurs).
    En gros, je ne le trouve pas totalement raté mais je m'attendais à mieux.
    Seb.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Seb, j'ai corrigé l'errata, merci de me l'avoir signalé.

      Pour les différents que tu abordes, je suis d'accord avec certains (le scénar un peu mode cheveux sur la soupe parfois tendance incohérences), moins avec d'autres (le côté gore, hyper jouissif à mon sens).

      Merci en tout cas pour ton comm'

      Supprimer
  2. Ever wanted to get free YouTube Subscribers?
    Did you know that you can get them AUTOMATICALLY & ABSOLUTELY FREE by registering on Like 4 Like?

    RépondreSupprimer