dimanche 30 juin 2013

Moi, moche et méchant 2

Après un premier épisode plutôt sympatoche et fructueux (543 millions de dollars amassés sur le globe), mais surcôté, la saga « Moi, moche et méchant » s'offre un nouvel opus, sobrement intitulé « Moi, moche et méchant 2 ». Côté réalisation, on ne change pas une équipe qui gagne : Chris Renaud et Pierre Coffin reprennent du service et se chargent de donner un frère à leur bébé.
Synopsis Allociné : Ayant abandonné la super-criminalité et mis de côté ses activités funestes pour se consacrer à la paternité et élever Margo, Edith, et Agnès, Gru, et avec lui, le Professeur Néfario et les Minions, doivent se trouver de nouvelles occupations. Alors qu'il commence à peine à s'adapter à sa nouvelle vie tranquille de père de famille, une organisation ultrasecrète, menant une lutte acharnée contre le Mal à l'échelle planétaire, vient frapper à sa porte. Soudain, c'est à Gru, et à nouvelle coéquipière Lucy, que revient la responsabilité de résoudre une série de méfaits spectaculaires. Après tout, qui mieux que l'ex plus méchant de tous les temps, pourrait attraper celui qui rivalise pour lui voler la place qu'il occupait encore récemment.
Rejoignant nos héros, on découvre : Floyd , le propriétaire du salon Eagle Postiche Club pour hommes et suspect numéro 1 du crime le plus abject jamais perpétré depuis le départ de Gru à la retraite ; Silas de Lamolefès, le super-espion à la tête de l'organisation de l'Agence Vigilance de Lynx, patron de Lucy, dont le nom de famille est une source inépuisable d'amusement pour les Minions ; Antonio, le si mielleux objet de l'affection naissante de Margo, et Eduardo Perez, le père d'Antonio, propriétaire du restaurant Salsa & Salsa et l'homme qui se cache peut-être derrière le masque d'El Macho, le plus impitoyable et, comme son nom l'indique, méchant macho que la terre ait jamais porté. 
Commençons par le casting vocal : Steve Carell reprend le rôle hystérique de Gru avec toujours autant de ferveur et d'extravagance, Kristen Wiig prête cette fois sa voix au personnage de Lucy après avoir œuvré sur une autre dame dans la première mouture, Russell Brand pousse à nouveau la vocalise pour le Dr Néfario, Miranda Cosgrove est Margo, l'aînée des filles adoptives de Gru, et Benjamin Bratt incarne le bad guy Eduardo Perez, alias El Macho, reprenant au pied levé le rôle délaissé par Al Pacino, parti quelques semaines à peine avant la sortie du film en salles pour différents artistiques avec la production. Un casting détonnant, qui prend un plaisir certain à doubler ces personnages loufoques.
Côté hexagonal, c'est Gad Elmaleh qui incarne Gru, Audrey Lamy est sa compère féminine et enfin, c'est l'ancien footballeur marseillais Eric Cantona qui officialise en tant que méchant Eduardo Perez. Tout aussi branché, mais nettement moins croustillant à l'arrivée.
Chris Renaud, l'américain, et Pierre Coffin, le frenchy, poursuivent l'aventure colorée « Moi, moche et méchant » et offrent une confrontation Gru / El Macho plutôt sympa, mignonnette et récréative par moments (merci les Minions), mais qui demeure à des années lumière des pépites des géants Pixar / DreamWorks Animation.
Faute tout bonnement à un scénario un peu simpliste, où Gru délaisse ses activités de super-criminalité pour se consacrer à la paternité et jouer les apprentis agents secrets en compagnie d'une coéquipière dont il tombera évidemment éperdument amoureux. Pour l'originalité, on repassera.
De même, les personnages des Minions, même s'ils sont plutôt poilants et joyeusement décalés, sont en fin de compte ni plus ni moins qu'un mix honteux entre les Oompa Loompas, les Jawa de « Star Wars », les martiens de « Toy Story » et les lapins crétins.
On aura également droit au cours de l'aventure aux premiers émois de Margo, à quelques séquences musicales consternantes (« WYMC », ou Gru qui danse sur du David Guetta).
Influencés par l'univers des Comics, nos deux réalisateurs se montrent heureusement plus inventifs sur le plan visuel avec des passages inattendus et d'une beauté époustouflante : El Macho chevauchant un requin et se jetant dans un volcan en pleine éruption, le camion de glaces aspirateur à Minions, la danse salsa d'Eduardo Perez, la séquence dans l'avion très « Being John Malkovich », les Minions en mode pompiers complètement barjos, la scène avec Gru qui se prend pour Dark Peter Parker de « Spider-Man 3 », le speed-dating organisé par Margo, Edith et Agnès …
Bilan : Le carton surprise 2010 « Moi, moche et méchant » se décline en franchise avec un deuxième opus divertissant et réjouissant, qui fout assez facilement la banane en sortie de projo mais qui ne restera jamais dans la légende, à l'instar des produits Pixar.
La Bande Annonce de Moi, moche et méchant 2:
 
 
NOTE: 6/10
 
 
 

2 commentaires:

  1. J'ai trouvé que cet opus était moins original que le premier qui avait vraiment été super.
    Je suis un peu déçue que Gru ne fasse plus le méchant mais les scénaristes se sont bien rattrapés avec quelques gags bien placés.

    Pour le jeune public nul doute que les mignons font leur effet et pour les plus grands, la qualité des dessins fait le reste.


    Faites un tour sur le site de notre association, nous faisons la promotion d'acteurs Espagnols !
    Blog: http://www.carlospuech.com.es/
    Web: http://www.carlospuech.es/

    RépondreSupprimer
  2. Searching for the Best Dating Website? Join and find your perfect match.

    RépondreSupprimer