samedi 16 novembre 2013

Évasion

En 2010, « Expendables » donnait une seconde chance aux gros bras des 80's (Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, Bruce Willis, Dolph Lundgren, Mickey Rourke ...) à l'occasion d'un revival actioner sympa, dynamique mais surtout brillamment mis en scène par Stallone en personne (le côté old school sous tendu par plusieurs effets : utilisation de cinq caméras et d'une steadicam, quasiment aucun effet visuel utilisé, des comédiens casse-cou, équipement avec les armes de destruction les plus puissantes au monde, beaucoup de préparation, lieux de tournage exotiques). Une suite ordinaire et un piètre film en solo chacun plus tard (« Du plomb dans la tête » pour Stallone, « Le Dernier rempart » pour Schwarzy), Stallone & Schwarzenegger se retrouvent têtes d'affiche d'un nouveau long métrage, cette fois sans la compagnie de leurs camarades musclés : « Évasion », réalisé par le faiseur Mikael Hafström.

Synopsis Allociné : Ray Breslin est un ingénieur spécialisé dans la conception de prisons ultrasécurisées. Il teste lui-même l'efficacité de ses bâtiments en se faisant enfermer puis en s'évadant. Contacté par une société privée souhaitant tester un concept révolutionnaire de prison hi-tech, il se retrouve prisonnier. Piégé dans ce complexe ultra-moderne, harcelé par un directeur impitoyable et son gardien corrompu, Ray découvre une conspiration pour le faire disparaître à jamais. Sa seule chance de survie : une alliance avec Emil Rottmayer, un co-détenu ayant lui aussi un secret. Pour avoir une chance de s'évader, ils vont d'abord devoir se faire confiance.
« Évasion » aurait pu être un grand actioner movie il y a 20 ans plus tôt et s'il avait été fagoté par un certain John McTiernan, ou du moins par un réalisateur ambitieux et autrement plus impersonnel que Mikael Hafström, auteur des médiocres « Dérapages », « Chambre 1408 » et « Le Rite ». Sauf que « Prison Break » est passé depuis par là et qu'« Évasion » apparaît purement comme une pâle copie de la série créée en 2005 par Paul Scheuring, tant le scénariste Miles Chapman semble avoir intégralement pompé la trame du TV show carcéral. Car ce n'est pas seulement le plot principal dont il s'agit – un ingénieur se fait volontairement enfermé dans un pénitencier ultra-sécurisé avec un but précis – mais aussi des intrigues secondaires (la conspiration gouvernementale, le personnage mystérieux incarcéré et accusé d'avoir caché un magot dans un endroit connu de lui seul à l'extérieur), des personnages (le héros hypermnésique, l'infirmière Sarah Wayne Callies est remplacé par le médecin Sam Neill, Charles Westmoreland par Schwarzenegger, le flic ripoux), des twists (la révélation sur l'identité du détenteur du fameux butin évoqué plus haut) …
Passé ces effroyables constations, « Évasion » reste un film appréciable, à mater entre potes. En somme, un thriller à pitch honnête, qu'on regarde sans bouder, voire même en prenant un certain plaisir (l'affrontement dantesque entre nos deux ténors musclés le temps d'une séquence, d'ailleurs trop courte, dommage), réhaussé par une intrigue prenante, à défaut d'être originale, quelques plans badass (Schwarzy qui tient une mitraillette Gatling) et des punchlines tordantes (« You Hit Like A Vegetarian »). Par contre, le bât blesse côté des bad guys avec des Jim Caviezel & Vinnie Jones qui cabotinent comme des porc, respectivement en directeur de prison sadique & garde du corps bourrin, et un Vincent D'Onofrio absent.
Bilan : Une série B au synopsis estimable, qui aurait certainement gagné en spectateurs et en qualité si elle était sortie 20 ans plus tôt, avec des youth versions de Stallone & Schwarzy, une baston plus longue entre les deux et des moments encore plus jouissifs.
Anecdote : À l'origine, Vinnie Jones devait jouer dans « Rambo IV » avant que ce dernier ne prenne finalement une toute autre direction scénaristique. C'est donc en toute logique que Stallone, fan de l'ex-footballeur, lui a proposé un rôle dans « Évasion ».
 
La Bande Annonce d'Evasion:
 
 
NOTE: 5,5/10

3 commentaires:

  1. Ils sont trop vieux, il font rire à leur insu dans leur bagarre tandis que le spitch est déjà vu... Bof... 1/4

    RépondreSupprimer
  2. Ce thriller avec le duo Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger est très divertissant. Je l’ai vu sur l’application film en streaming : https://play.google.com/store/apps/details?id=virgoplay.vod.playvod . La réalisation est impeccable.

    RépondreSupprimer