lundi 27 mai 2013

Very Bad Trip 3

Après un second opus jugé plus que décevant par bon nombre en terme de qualité – en gros, un simple remake export Thaïlande du premier épisode – la saga « Very Bad Trip » se devait de redresser considérablement la barre en innovant un minimum pour la troisième mouture, sobrement intitulée « Very Bad Trip 3 », et ainsi clore la trilogie en beauté. Et ce n'est hélas pas la bande-annonce plutôt décevante, lancée sur la toile il y a quelques mois, qui semble donner raison à Todd Phillips et son gang.
Synopsis Allociné : Suite au décès du père d'Alan, la bande décide de le forcer à soigner ses problèmes mentaux. Mais comme d'habitude, rien ne se passe comme prévu. Une fois arrivés à l'hôpital, les hommes se font attaquer et Doug est kidnappé. La rançon ? Retrouver Mr. Chow en échange de la vie de Doug... 
Victime de son propre succès, la saga « Very Bad Trip » a déçu ses nombreux fans lors du second round qui était, avouons-le, un cruel plagiat du premier tome.
La rupture totale de ton avec les épisodes antérieurs – finie la gueule de bois (la Hangover du titre original), les souvenirs qui reviennent au fur et à mesure, Mike Tyson et cie  était donc nécessaire mais à la fois extrêmement dangereuse. Et oui, rappelez-vous les suites de concept movies : on refait, ça sent le réchauffé, on s'éloigne du thème de départ, ça n'a plus d'intérêt !
Dans « Very Bad Trip 3 », le scénario est principalement axé sur Alan (Zach Galifaniakis), dont l'internement en hôpital psychiatrique au Mexique va déclencher une cascade d'événements tous plus déjantés les uns que les autres. Première erreur : Alan est le personnage le plus antipathique du groupe au point de friser l'hystérie et la débilité. Todd Phillips & son compère Craig Mazin, en mode paresseux, alignent les vannes sans audace – le chant Ave Maria aux funérailles du père, les couinements incessants d'Alan tout au long du film – et manquent cruellement d'inventivité. Même la scène la plus drôle – celle de la girafe tractée par Zach Galifianakis – est expédiée, comme si les deux bonhommes, conscients de la galère dans laquelle ils se sont fourrés, l'avaient rajoutée fissa en post-prod'.
Suite des festivités : Alan rencontre la mort. Alan rencontre l'amour. Pour mieux s'épanouir in finale et sortir intellectuellement grandi de l'expérience. Sauf que nous ne sommes pas dupes et cette quête de maturité est absolument irrecevable et pas drôle (mega flop du duo avec Melissa McCarthy, échanges calamiteux avec bébé Carlos).
En fait, le plus gros défaut de ce « Very Bad Trip 3 » est sa mauvaise uniformisation : chacun y met de sa personne, donnant une impression désagréable de plusieurs One-Man show au détriment d'un « Wolfpack » soudé à l'unisson. Bradley Cooper est inexistant, Ed Helms beaucoup trop sage, Justin Bartha fait office de caméo … 
    
Le seul qui tire réellement son épingle du jeu est Ken Jeong, emblématique Mr. Chow, trafiquant de drogue et hilarant psychopathe. « Very Bad Trip 3 » connaît ses moments de grâce essentiellement grâce à lui : un véritable Chow Show (« I believe i can fly, i believe i can touch the sky », le karaoké Johnny Cash, le cambriolage dans la maison dressé comme un chien, ses « You, Fuuuckers »).
Pour espérer maintenir l’attention de son audience et fixer quelques points de repères, Todd Phillips a également rappelé plusieurs visages familiers, sans vraiment y croire : on a ainsi le droit au retour de Mike Epps (le Doug noir),  d’Heather Graham (l'escort-girl) & de son fils (bébé Carlos) et à l’accueil en parallèle d’un nouveau venu  : John Goodman, bien perdu dans cette supercherie.
De même, la Meute marche sur les traces des lieux les plus emblématiques de la saga, en forme de retour aux fondamentaux : Las Vegas par exemple, mais là encore, la séquence fait plouf.
Une scène post-générique déguisée en hommage sauve un peu le film et occasionne les seuls réels rictus des 1h45 auxquelles on vient d'assister.
Bilan : Le Wolfpack est de retour. Pour le meilleur & pour le rire. Surtout pour le pire en fait. Situations maladroites, escapade pas très crédible, gags  navrants … sortie de route désastreuse pour la franchise « Very Bad Trip », avec ce troisième volet largement dispensable.
 
La Bande Annonce de Very Bad Trip 3:
 
 
NOTE: 3,5/10
 

9 commentaires:

  1. Il y a pas mal d'éléments de ta critique qui ne corresponde pas à l'histoire, rien que le synopsis est en parti faux.
    Je l'ai vu en AVP au rex, alors certes il est moins drole que les deux premiers c'est flagrant, mais le fait est que c'est surement le plus aboutit des trois. Le film joue a fond la carte du fan service. De plus Justin Barthe n'a toujours fait office que de Caméo c'était pas surprenant de le revoir prendre ce rôle. Scénaristiquement parlant ils ont vraiment tenté des choses et le tout se regroupe dans un final explosif. Cependant, il est vrai qu'à la vue de la scène post générique ça donnait vraiment envie de voir leur soirée et de replonger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le synopsis est celui présent sur le site Allociné, mais effectivement tu as en partie raison puisqu'Alan n'arrive jamais à l'hôpital ...

      Après, c'est le concept même d'un troisième film qui est poussif en fin de compte. Je reconnais que c'était dur de faire mieux.

      Supprimer
  2. Décidément tu est dur en ce moment... Moi aussi déçu car ce récit polarisé est presque hors sujet vis à vis de la saga. Plus classique donc et un délire moins marrant. Mais le scénario st malin et les personnages toujours aussi attachants... 6/10

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les perso m'ont agacé dans celui là ...

      Supprimer
  3. Bon moi une fois n'est pas coutume je ne suis pas d'accord avec toi! mais en même temps pas étonnant vu que le désaccord intervient dés la 2e ligne de ta critique: Perso, j'ai adoré l'épisode 2, sans doute car il se passe à BKK, ville que je connais particulièrement bien ;), qui est mon épisode préféré.

    Faisant parti des fans inconditionnels de la série, je suis un peu déçu que le concept de la soirée black out ne soit pas repris, mais j'avoue que le réalisateur ne s'en tire pas trop mal, en effet ça fait plus road movie d'une bande de pote, chose qu'on voit souvent au ciné... Mais sérieux pour moi Zach Galifianakis fait une performance hallucinante, son duo avec Chow est juste un énorme moment de plaisir... Que dire de la scène dans la tente avec le BB vu dans l'épisode 1, que du bonheur également!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelques scènes drôles sur ... 1h45 de film, un peu léger tout de même ^^

      Supprimer
  4. Je suis tout à fait d'accord avec toi Piwi, j'ai été très déçu par ce 3ème opus... J'ai partagé ta critique sur ma page, voici la mienne si tu veux la lire :)

    http://laminuteblond.overblog.com/sans-alcool-la-f%C3%AAte-est-moins-folle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je vais lire ça de ce pas, euh de ce clic :)

      Supprimer