lundi 27 mai 2013

L'Inconnu du lac

Alain Guiraudie, vainqueur de la Queer Palm du Festival de Cannes 2013 avec son film « L'Inconnu du lac », présenté sur la croisette dans la catégorie « Un Certain Regard », prenant comme terrain d'expérimentation un Sud-Ouest auquel le réalisateur semble viscéralement attaché.
Synopsis Allociné : L'été. Un lieu de drague pour hommes, caché au bord d'un lac. Franck tombe amoureux de Michel. Un homme beau, puissant et mortellement dangereux. Franck le sait, mais il veut vivre cette passion.
Troublant, inquiétant et étonnamment drôle avec une ambiance huit clos (lac, plage, bois, parking) à la François Ozon, « L'Inconnu du lac » l'est sûrement. Mais pourquoi ? Pourquoi avoir absolument tenu à raccorder la passion amoureuse avec quelque chose d'aussi brutal et expressif ? Quel intérêt de présenter aussi crûment des scènes de sexe non simulées (fellations, sodomies, masturbations, 69 …) ?
Ainsi, la fraîcheur de la relation sentimentale que partagent Franck (Pierre Deladonchamps) et Michel (Christophe Paou) se trouve hélas sabordée par une volonté un peu malsaine, un peu hystérique d'Alain Guiraudie de vouloir à tout prix montrer ce qui aurait largement gagné à être simplement suggéré.
Le cinéaste ne recule certes devant rien, et ambitionne ces verges en érection, ces fesses d'hommes nus, ces rapports sauvages avec un talent assez unique, qui le démarque assurément de ses pairs, mais trahit sa démarche dans la démonstration des actes et le peuplement de personnages dont on ne comprend pas vraiment les motivations. Dommage !
Tout n'est pas à condamner pour autant. Alain Guiraudie aborde en effet avec un regard humaniste des thèmes saisissants comme la confrontation à la mort et au réel, le fantasme, les relations éphémères, l'amitié (Patrick d'Assumçao, excellent) …
Bilan : Projet ambitieux et radical que cet « Inconnu du lac » d'Alain Guiraudie. Bravo pour avoir osé. On ne félicite pas Guiraudie par contre pour le côté « Les bites de la mer », remake porno gay naturiste des « Dents de la Mer ».

La Bande Annonce de L'inconnu du lac:


NOTE: 5/10

3 commentaires:

  1. Je suis du Sud Ouest, merci de ne pas nous insulter: les parigos 68tards pervers, branles nouilles voyeurs/exhibitionnistes qui polluent la nature, sous prétexte de naturisme, y en a mare. Il y a des endroits privés pour cela.
    Ils ont qu'à aller se branler, sucer, sodomiser, faire du porno dégeu à la Mairie de Paris avec leur ami Delanoe plutôt que dans les lieux publics du Sud Ouest ou des gosses et gens normaux voudraient se promener tranquilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous rendez compte de ce que vous dites ?

      Supprimer