mercredi 25 septembre 2013

Les Miller, une famille en herbe

Cela faisait longtemps que nous n'avions plus eu de nouvelles de Rawson Marshall Thurber, le réalisateur de l'hilarant et sous-estimé « Même pas mal ! (Dodgeball) ». Il est aujourd'hui aux commandes d'une comédie R-Rated qui a plutôt bien marché aux USA – si l'on en croit les 120 millions de billets verts amassés à ce jour – « Les Miller, une famille en herbe », scénarisée par les auteurs du poilant « Serial Noceurs », Steve Faber & Bob Fisher.
Synopsis Allociné : David Burke est un dealer à la petite semaine qui se contente de vendre sa marchandise à des chefs cuisiniers et des mamans accompagnant leurs fils au football mais pas à des ados – car, au fond, il a quand même des principes ! Alors que tout devrait se passer au mieux pour lui, les ennuis s'accumulent... Préférant garder profil bas pour des raisons évidentes, David comprend, à son corps défendant, qu'on peut subir la pire injustice même lorsqu'on est animé des meilleures intentions : tentant de venir en aide à des jeunes du quartier, il se fait agresser par trois voyous qui lui volent sa marchandise et son argent. Il se retrouve dans une situation des plus délicates puisqu'il doit désormais rembourser son fournisseur, Brad. Afin d'éponger sa dette – et de rester en vie –, David n'a d'autre choix que de jouer dans la cour des grands en se rendant au Mexique pour ramener une cargaison de drogue à Brad. Réussissant à convaincre ses voisins – Rose, une stripteaseuse cynique, Kenny, qui aimerait bien tester la marchandise et Casey, une ado débrouillarde couverte de tatouages et de piercings – de lui venir en aide, il met au point un plan censé être infaillible : avec ses complices qu'il fait passer pour sa femme et ses deux grands enfants, il met le cap sur le Mexique au volant d'un camping-car flambant neuf le jour de la fête nationale. Ce week-end risque bien d'être explosif...
Succès mérité ou carton illégitime ? Plutôt la seconde option hélas. Car hormis plusieurs références bien placées (« Dexter », « The Dark Knight Rises », « Le Choix de Sophie », « Double Rainbow ») et deux trois tacles envers l’industrie cinématographique (« Precious », « 8 Mile », « Sauvez Willy », « Black Cock Down », la version porno du film de Ridley Scott) ou de télécommunication (la marque « Apple » en prend pour son grade), pas grand-chose à se mettre sous la dent.
En particulier, un scénario ridicule – une virée en camping-car avec une ‘fausse’ famille en guise de couverture pour faire passer de la drogue au-delà de la frontière USA/Mexique – prétexte à aligner des situations improbables qui font plouf (une piqûre de tarentule sur la teub’, un striptease de Jennifer Aniston pour distraire des dealers …), des gags éculés, une écriture paresseuse truffée de joutes verbales nullissimes entre Jennifer Aniston & Jason Sudeikis (pourtant fruits de l'improvisation).
Et derrière la caméra, Rawson Marshall Thurber, qui n’a pourtant pas froid aux yeux, galère un peu pour provoquer des rictus. Le brave réalisateur fait avec les moyens du bord – la mise en scène est d’ailleurs plutôt fluide et efficace – mais a bien du mal à généraliser l’humour salace pour surfer sur la vague du succès des comédies débridées façon « Very Bad Trip » / « Comment tuer son boss » / « Bad Teacher ».
En somme, une comédie trash en apparence (le jargon argot avec débit mitraillette, quelques scènes faussement incestueuses), trahie par un final moralisateur bêta (la drogue, c’est le mal !), des interprétations irrégulières (mention seulement pour Emma Roberts & Ed Helms), ainsi que des dialogues trop discrètement insolents et transgressifs. La relève des Farrelly, croisée avec « Very Bad Trip » et Judd Apatow, c’est vraiment pas pour tout de suite !
Anecdote : L'actrice Emma Roberts passait son temps sur le plateau à envoyer des tweets et à lire ses mails sur son smartphone. Le smartphone de son personnage, qu'elle a choisi elle-même, est le même que le sien, elle a donc pu continuer à l'utiliser quand elle était en arrière plan d'une scène.
La Bande Annonce du film Les Miller, une famille en herbe:
 
 
NOTE: 4/10
 

1 commentaire:

  1. I've just downloaded iStripper, so I can watch the sexiest virtual strippers on my desktop.

    RépondreSupprimer